fermez la fenêtre   
 

Max Nyffeler: Walter Smetak

Remarques

Text[1] Conversation à Salvador, août 1995 (enregistrement sonore).
[2] Cf. le texte de Norma Freire, dans la notice d'accompagnement du disque microsillon Smetak, Philips 6349 110 (Brésil, 1974).
[3] Cf. la note 8.
[4] Dépliant comprenant l'essentiel du programme, dans le magazine du festival, Berliner Festspiele, 1982.
[5] Volume de compléments, partie consacrée aux noms propres, lettres L-Z, Mainz, 1975, pp. 667 ss.
[6] Amadeus Verlag, Winterthur, 1993.
[7] Réponse de la Suisa (par fax daté du 30 juillet 97).
[8] Cf. le site http ://www. gilbertogil. com. br/smetak.
[9] "oVo" est le nom d'un vaste projet artistique de Smetak. Cf. le texte de couverture de Walter Smetak, O retorno ao futuro (ao espirito) (le retour vers le futur, [vers l'esprit]), publié par l'Associação dos Amigos de Walter Smetak, Salvador, Ba., (sans date). L'adresse provisoire de la société est, selon ce texte, l'Escola de Musica de l'UFBA (Université fédérale de Bahia), à Salvador.
[10] Le catalogue d'exposition - sans indications précises sur l'éditeur - porte le titre : Eu sou um decompositor contemporáneo. Smetak (je suis un décompositeur contemporain). L'exposition eut lieu du 5 avril au 4 mai 1989 au Teatro Gregório de Mattos, à Salvador de Bahia.
[10a] Supplément en 2003: En 2001, la Société Smetak publia un excellent livre abondamment illustré sur Walter Smetak. Entre-temps ses instruments ont été restaurés pour une bonne part et sont préparés à être joués.
[11] Entre le moment où cet article m'a été demandé et la date de sa rédaction, l'occasion ne m'a pas été donnée de mener des recherches sur place. Les descriptions fournies ici ne se fondent donc que sur les indications procurées par quelques illustrations.
[12] Cf. le catalogue de l'exposition Walter Smetak. Le rapport entre l'idée de la composition, la notation et la réalisation sonore dans l'œuvre de Smetak mériterait des investigations détaillées.
[13] Loc. cit., ainsi que O retorno ao futuro (ao espirito) cit., pp. 187 ss.
[14] Cf. la note 2.
[15] Discos Marcus Pereira, São Paulo, produit en 1979 pour la Fondation culturelle de l'Etat de Bahia.
[16] Cf. W. Smetak, O retorno ao futuro (ao espirito), p. 16.
[17] Op. cit., p. 15.
[18] Cf. la note 1.
[19] Cf. Ernst Widmer, A Música nova e a educação musical, conférence du 22 octobre 1970, à l'Université de Bahia. Le manuscrit se trouve à la Ernst Widmer Gesellschaft, à Aarau.
[20] Cf. le texte d'accompagnement du microsillon Smetak (voir note 2).
[21] Cf. le catalogue de l'exposition Walter Smetak. Voir aussi, en anglais ou en portugais, le site http ://www. gilbertogil. com. br/smetak.

 
fermez la fenêtre home